Description du projet

[one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »]

Jean Laugier, dit Beppo, est Né le 22 juin 1943 à Aix en Provence.

Il entre à l’École des beaux-arts de Toulon en 1962 puis rejoint l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 1964 où il est l’élève de Marcel Damboise. Il revient à Draguignan en 1970 pour y installer son atelier de sculpture.

Manquant de matière et de matériel, il travaille très souvent dans la carrosserie de son ami Gilles Roletto, comme l’avait fait César vingt ans plus tôt. Il récupère les éléments nobles sur les voitures accidentées) pour en faire des œuvres qui s’éloignent, ne serait-ce que par l’utilisation de ces nouveaux matériaux, de la figuration.

En 1971, Beppo est amené à travailler avec Georges Nadal et Albert Féraud pour la mise en place d’une œuvre monumentale à la maison des sports et de la jeunesse de Draguignan. Cette collaboration constitue le déclic qui le fait passer à une expression résolument non figurative.

Il aide ponctuellement Albert Féraud pour la réalisation de divers monuments.

[/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= » » animation_direction= » » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »]

Ses œuvres monumentales sont installées partout en France

[/one_half]